Une manifestation des étudiants tourne à la chasse à l’homme à Bacongo

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Des étudiants de la Faculté des sciences et techniques, un établissement de l’Université Marien Ngouabi situé à côté du lycée Pierre Savorgnan De Brazza, à Bacongo, le deuxième arrondissement de Brazzaville, ont été pris en chasse par la Force publique, mardi 11 juillet 2017, autour de 9h, pour avoir manifesté bruyamment dans la cour de leur établissement, exigeant l’affichage des listes de la bourse pour l’année académique 2016-2017. Comme leurs collègues de l’E.n.s (Ecole normale supérieure), il y a quelques jours, le 3 juillet, ils ont brûlé des pneus, renversé des kiosques et des hangars, avant de s’enfuir à la vue des agents de la police qui venaient pour intervenir. Certains ont été pourchassés jusqu’au marché Total, qui se trouve dans le même périmètre. La police aurait mis la main sur quelques étudiants, mais on ignore s’ils ont été libérés ou pas.  A l’Université Marien Ngouabi, l’année académique risque d’être inachevée. Déjà, les étudiants de la Faculté des lettres et des sciences humaines sont en vacances anticipées, suite aux manifestations répétées qu’ils organisent pour exiger le paiement de la  bourse.

Informations supplémentaires