L’O.n.u demande la libération immédiate de trois prisonniers au Congo

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Selon R.f.i (Radio France internationale),  le groupe de travail des Nations-Unies sur la détention arbitraire a épinglé le gouvernement congolais sur le cas de trois détenus arrêtés depuis 2013 et placés à la Maison d’arrêt et demandé leur libération immédiate pour diverses «violations». «Il s’agit de Jean-Claude Mbango, ancien directeur de la police du département du Pool, de Samba Mountou Loukossi, huissier de justice, et d’Ismaël Mabarry, adjudant-chef de la police.» La date de leur procès n’est pas encore fixée. Dans leur rapport, les experts de l’O.n.u disent être «gravement préoccupés» par la situation des trois hommes qui, selon eux, ont fait l’objet «de mauvais traitements, y compris des actes pouvant s’apparenter à de la torture». Ils regrettent aussi l’absence de coopération du gouvernement sur ce dossier.


Informations supplémentaires