Le réseau des voleurs d’antirétroviraux de la Ca.m.e.s en passe d’être démantelé

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La police n’a pas mis longtemps pour mettre la main sur les malfrats qui ont fait disparaître un lot important d’antirétroviraux, notamment, au sein de la C.a.m.e.s (Centrale d’achat des médicaments essentiels et des produits de santé). En effet, mardi 11 juillet 2017, le général Jean-François Ndengué, directeur général de la police, a présenté au ministre de la santé et de la population, Lydia Mikolo, l’auteur présumé des détournements de ces produits pharmaceutiques. Il s’agit de l’aide magasinier de la centrale, un certain Aymar Lucien, qui a avoué son acte, selon le procès-verbal lu devant la ministre. Il travaillait seul, depuis un mois, son chef hiérarchique se trouvant à Oyo. L’enquête a pu prouver qu’il avait des complices au sein des structures dispensatrices des ARV. Elle se poursuit, pour démanteler le réseau des voleurs en question.

Informations supplémentaires