Les agents de la S.n.e indésirables à Manianga et Jacques Opangault

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Manianga et Jacques Opangault  sont deux quartiers de Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville, considérés comme endroits où l’insécurité règne le plus. Les agents de la S.n.e (Société nationale d’électricité) ne diront pas, peut-être, le contraire, car, là-bas, ils peinent à distribuer aux clients les factures de consommation de courant électrique. Ils y sont constamment menacés dans leur mission par des clients contestataires et autres frondeurs qui se considèrent comme des laissés-pour-compte, en raison d’absence de routes goudronnées, d’eau potable dans les ménages, etc. En tout cas, les agents de la S.n.e n’y vont plus déposer les factures, si l’on en croit l’hebdomadaire Le Patriote, dans sa parution du mardi 4 avril 2017. On dit, par ailleurs, que le quartier Manianga battrait le record des branchements pirates. Au cours d’une réunion, les abonnés réguliers de la S.n.e ont recommandé le démantèlement desdits branchements, car ils sont pénalisés du fait que ces branchements seraient à l’origine de la baisse de tension électrique dans les ménages ou des coupures brutales de courant dans le quartier.

Informations supplémentaires