Les comptes de Ferdinand Mbaou discrètement gelés pour six mois en France

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Les autorités françaises ont gelé, pour une durée de six mois, les comptes bancaires de trois personnes résidant en France, dont le Congolais Ferdinand Mbaou, ex-chef de la garde présidentielle de l’ancien président Lissouba qui vit en exil dans ce pays. Un arrêté signé conjointement par le ministre de l’économie et le ministre de l’intérieur français, sur la base de l’article L 562-1 du code monétaire et financier est invoqué: il prévoit «le gel de tout ou partie des fonds, instruments financiers et ressources économiques […] qui appartiennent à des personnes physiques ou morales qui commettent ou tentent de commettre des actes de terrorisme». Avec l’arrêté, il a reçu un courrier de justification: «Considérant que M. Mbaou est un fervent opposant du Président Sassou-Nguesso […] ; que depuis 2015, M. Mbaou est toujours animé d’ambitions putschistes, recherche activement les soutiens financiers, matériels et humains nécessaires pour prendre le pouvoir […], M. Mbaou doit être regardé comme incitant, facilitant et participant à la commission d’acte de terrorisme», écrivent les ministres de l’économie et de l’intérieur, signataires de l’arrêté. C’est clair: on soupçonne Ferdinand Mbaou d’avoir toujours des velléités de renverser le pouvoir de Brazzaville par les armes. Selon le journal français Libération, le Congolais a déposé un recours contre la mesure d’immobilisation financière qui le frappe.

Informations supplémentaires