Jacqueline Lydia Mikolo a-t-elle découvert le pot aux roses sur la rupture des A.r.v?

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

La ministre de la santé et de la population a décidé de dissoudre la Comeg (Congolaise des médicaments essentiels et génériques). Mardi 13 décembre 2016, lors de la séance de questions orales au gouvernement, Jacqueline Lydia Mikolo a affirmé que «les ruptures des A.r.v constatées ces derniers jours au Congo sont dues, entre autres, au dysfonctionnement de la Congolaise des médicaments essentiels et génériques, à l’existence des circuits mafieux qui causent un préjudice dans l’approvisionnement des médicaments antirétroviraux». «C’est pour cela que nous avons pris la décision de mettre un terme à l’existence de la Comeg». La ministre veut s’assurer de toute la transparence dans l’achat et la distribution des A.r.v au Congo.

Informations supplémentaires