Une opération conjointe de la force publique à Mongo-Nkamba, pour rétablir la sécurité publique

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

Les grands bandits qui écumaient le quartier de Mongo-Nkamba, à la lisière de Pointe-Noire, sur la route nationale n°1, ont été arrêtés. C’est une opération conjointe de l’armée, de la police et de la gendarmerie qui a permis ce vaste coup de filet. 34 bandits ont, en effet, été interpellés. Cette opération musclée de sécurité a rassuré les populations de cette banlieue qui ont souffert, pendant plus de deux mois, de l’insécurité et des actes de banditisme perpétrés, souvent de nuit, par ces voyous qui avaient élu domicile dans le cimetière de Mongo-Nkamba, d’autant plus que celui-ci est envahi par de hautes herbes. Le commandant de la zone militaire de défense n°1 (Kouilou/Pointe-Noire), le général René Boukaka, a fait un communiqué invitant la population à vaquer, librement, à ses occupations et à ne pas avoir peur de la présence des militaires dans leurs quartiers, car l’opération continue.