La grève générale illimitée décrétée par la C.r.p.e suspendue et non levée

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le 3 janvier dernier,  la C.r.p.e (Concertation pour la revalorisation de la profession d’enseignant), une plate-forme syndicale autonome des travailleurs de l’enseignement, demandait à ses adhérents d’observer une grève générale illimitée sur l’ensemble du territoire national. Le mot d’ordre de grève était bien suivi, semble-t-il, par les enseignants, puisque l’école était paralysée, en partie. Mais, ces derniers ont été priés de reprendre le chemin de l’école, par la direction du bureau exécutif. Interrogé sur cette volte-face, l’un des membres du bureau a expliqué qu’il ne s’agit pas d’une levée de grève, comme l’ont fait croire certaines personnes, mais, plutôt, d’une suspension, le gouvernement ayant accepté de régler un certain nombre de leurs problèmes. La preuve, a-t-il dit, «le mouvement de grève sera relancé à partir du 15 février, si le gouvernement ne tient pas sa promesse». Voilà qui laisse sous-entendre que c’est à coup de grèves ou de menaces de grèves que les problèmes qui minent le secteur de l’éduction au Congo, sont résolus.

Informations supplémentaires