Redevance du transport aérien: confusion au sein du gouvernement

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le 24 mai dernier, l’A.c.d.d.c (Association congolaise pour la défense des droits des consommateurs) contestait l’instauration de la redevance de 2.500 francs Cfa, pour les vols nationaux, et de 13.500 francs Cfa, pour les vols nationaux instaurée par le directeur général de l’A.n.a.c (Agence nationale de l’aviation civile). La semaine dernière, une décision du ministre des finances, dont les médias ont fait un large écho, a supprimé cette redevance. Aussitôt après, l’intersyndicale de l’Anac a réagi, en tournant en dérision la décision du ministre des finances. Pour l’intersyndicale, les agents chargés de percevoir cette redevance doivent continuer à l’exiger. Confusion donc au sein du gouvernement. Le chef du pôle économique et son homologue du pôle des infrastructures (dont dépend le Ministère des transports) devraient s’entendre, pour éviter une telle cacophonie devant les Congolais.

Informations supplémentaires